Laissez-nous un message

Panier Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

La vigne rouge, la plante de la circulation par excellence

Publié le : 31/08/2020 13:19:25
Catégories : Conseils


dégonfler le ventre platLes problèmes de circulation sont récurrents en cette période estivale. Et même si les femmes sont plus facilement touchées, les hommes ne sont pas pour autant épargnés ! En plus des fortes chaleurs, d’autres facteurs peuvent interagir sur la circulation veineuse. En effet, piétiner toute la journée ou rester assise pendant une longue durée, les jambes deviennent plus lourdes en fin de journée. Heureusement, des solutions naturelles existent pour soulager vos membres inférieurs comme la vigne rouge. Focus sur cette plante dont l’usage traditionnel de ses feuilles est reconnu depuis longtemps.

 

La vigne rouge

 

Les origines de la vigne rouge

 

La vigne rouge, Vitis vinifera, appartient à la famille des Vitacées. Comme toutes les vignes, elle est cultivée depuis l’Antiquité pour confectionner du vin. D’ailleurs, l’histoire de la vigne et du vin est si ancienne qu’elle se confond avec celle de l’Humanité. Suite à de nouvelles découvertes archéologiques, les premières traces de ceps de vigne dateraient de plus de 8 000 ans ! Elle est ainsi l’une des plus anciennes plantes domestiquées par l’Homme.

Déjà cultivée à l’époque de la Grèce Antique, elle était utilisée depuis plusieurs siècles pour ses bienfaits santé. Elle continue à être utilisée aujourd’hui en phytothérapie.

La vigne rouge est un arbrisseau sarmenteux à tiges grimpantes qui pousse spontanément dans les régions méditerranéennes. Cultivée en Europe depuis l'Antiquité, essentiellement pour ses fruits, elle a été, par la suite, introduite dans le monde entier. Mais ce sont principalement les feuilles de vigne rouge qui suscitent l’intérêt des phytothérapeutes. Récoltées à l’automne, la couleur rouge de ses feuilles est le signe d’une teneur optimale en principes actifs !

 

La composition des feuilles de vigne rouge

 

La teinte rouge que prennent les feuilles en septembre s’explique par la présence d’une forte teneur en pigments rouges, les anthocyanes. Ces principes actifs sont de puissants antioxydants. D’ailleurs, ils confèrent à la plante ses principales propriétés très prisées en phytothérapie : une action vitaminique P qui protège les capillaires et les veines.

 

De plus, elle renferme d’autres principes actifs tels que des flavonoïdes (dont la rutine et la quercétine) et des composés phénoliques (dont l’acide chlorogénique). De plus, comme toutes les vignes, la vigne rouge contient aussi des tanins. Elles contiennent également des sels minéraux et de la vitamine C.

 

La vigne rouge, la plante de la circulation

 

D’où vient la sensation de jambes lourdes

 

Sensation de gonflement des jambes, fourmillements, chevilles enflées,... sont souvent le signe d'un manque de tonicité veineuse. En effet, nous ne sommes pas tous égaux face à ces troubles circulatoires plus ou moins contraignants. La mauvaise circulation dans les jambes est très courante, notamment chez les femmes. La sensation de lourdeur dans les membres inférieurs est liée à une mauvaise circulation sanguine dans les veines. Ce phénomène est dû à la stagnation du sang dans les jambes et le mollet. La paroi des veines a tendance alors à se dilater. Le renvoi du sang (retour veineux) vers le cœur devient alors insuffisant. Les veines jouent moins bien leur rôle ce qui engendre l’apparition de sensation de lourdeur au niveau des jambes, accompagnée de crampes, d’engourdissements, de picotements, de fourmillements et des pieds froids.

 

Certains facteurs favorisent l’apparition de ces troubles veineux comme l’hérédité, la grossesse, la ménopause, une prise de poids importante, l'âge, le manque d'exercice physique et la sédentarité. Le plus souvent, les symptômes apparaissent progressivement. Ils ont tendance à s'accélérer par temps chaud, au cours d'une journée fatigante, lors d’un travail en position assise ou en station debout, ou encore après avoir piétiné pendant plusieurs heures. Il existe pourtant une solution simple et efficace pour prévenir et soulager ces désagréments : la vigne rouge.

 

Les effets de la vigne rouge sur la circulation sanguine

 

Passagère ou chronique, une mauvaise circulation peut engendrer un certain inconfort et rendre certaines activités du quotidien plus difficiles. Grâce à sa richesse en antioxydants, la vigne rouge est traditionnellement utilisée en phytothérapie pour améliorer la circulation sanguine. Elle permet de réduire la perméabilité des capillaires sanguins (petits vaisseaux) et de renforcer la résistance de la paroi veineuse.

 

Les phytonutriments présents dans ses feuilles agissent comme des veinotoniques. Autrement dit, ils contribuent à la tonicité et à la protection des vaisseaux et capillaires sanguins. Ils permettent de combattre la fragilité capillaire cutanée.

 

Ainsi, une cure de vigne rouge présente un intérêt pour lutter contre la mauvaise circulation. Elle permet de soulager la sensation de jambes lourdes et soutient la circulation sanguine de façon générale. Elle contribue à un bon débit sanguin et facilite le retour du sang vers le cœur accumulé dans les membres inférieurs.

 

Nos astuces pratiques en cas de jambes lourdes

En plus de prendre de la vigne rouge en complément alimentaire (lien produit), certaines astuces peuvent aider à soulager les jambes lourdes plus facilement comme :

    • Mettre des bas de contention, en particulier en cas de voyage (avion)
    • S’hydrater correctement avec au moins 1,5 Litres d’eau par jour
    • Surélever ses jambes le soir à l’aide d’un coussin
    • Arrêter de fumer : le tabac a des méfaits sur les vaisseaux sanguins
    • Se masser les jambes avec un gel veinotonique
    • Pratiquer une activité physique régulière : marche, nage, vélo, aquabike ; éviter par contre les sports d’impact comme le tennis, le basket, le tennis de table, le volley, le jogging ou encore, le squash, qui sont trop brusques en cas d’insuffisance veineuse.
    • Marcher au moins 30 minutes par jour si vous travaillez en position assise. La sédentarité n’arrange rien aux problèmes de circulation veineuse. Un manque d’activité physique et l’immobilité des membres inférieurs aggravent la mauvaise circulation.
    • Éviter de porter des vêtements trop serrés
    • Passer un jet d'eau fraîche des chevilles vers les genoux sous votre douche



Voir ce produit

être rappelé