Laissez-nous un message

Panier Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

L’artichaut : une plante qui fait du bien à notre santé

Publié le : 29/05/2019 14:45:44
Catégories : Conseils

artichaud

Issu de la même famille que la chicorée, les pissenlits ou la laitue, l'artichaut est un chardon comestible qui se conjugue à l’infini dans notre cuisine. Pouvant atteindre les 2 mètres de haut, il est cueilli pour être consommé avant l'apparition de sa fleur. Consommé cru ou alors cuit, l’artichaut est un aliment santé, bon pour le foie, un remède contre les troubles digestifs grâce à ses fibres et une véritable source d’antioxydants.

Un peu d’histoire

L’artichaut est une plante vivace de la famille des Astéracées. Cet excellent légume est issu d’un chardon méditerranéen que l’on cultive sous le nom de « cardon » (Cynara cardunculus var. scolymus). Originaire d’Afrique du Nord, l’artichaut aurait gagné l’Italie du Nord au XVe siècle après avoir transité par l’Andalousie. Déjà connu des grecs et des romains, il était utilisé pour se purifier le corps et l’esprit. Son puissant effet détoxifiant et sont fort pouvoir d’élimination étant réputés pour ses effets bénéfiques sur le corps.

C’est seulement un siècle après avoir gagné l’Italie du Nord au XVe siècle que nous verrons sa première importation en France.L’artichaut s’implante alors dans les régions aux hivers doux comme la Bretagne, la Gironde, le Var ou encore les Alpes-Maritimes. La Bretagne assurant 80% de la production.

Suite à de multiples travaux récents, aujourd’hui l’artichaut est réputé pour être une plante phare pour le bien-être du foie et la digestion.

L’artichaut en phytothérapie

Les chercheurs se sont penchés sur les bienfaits des feuilles d’artichaut dès le début du XXe siècle. En phytothérapie, ce sont les feuilles qui poussent le long de la tige qui sont utilisées. Elles sont également comestibles blanchies ou cuites.

Concernant l’utilisation et la posologie de l’’artichaut, il peut être consommé sous plusieurs aspects. Traditionnellement, les produits à base d’artichaut se présentent sous forme de feuilles fraîches ou séchées, de jus de plante entière ou de divers extraits liquides ou solides.  Toutefois, pour des raisons de praticité et de facilité, l’artichaut est facilement disponible sous forme de gélules. Cette forme galénique est idéale pour les personnes sensibles au goût des plantes.

En phytothérapie, l’artichaut est souvent associé à d’autres plantes pour optimiser les bienfaits. On le retrouve notamment combiné avec de l’argile verte pour un meilleur confort digestif, au radis noir pour une détoxication hépatique ou encore au chardon-marie pour les problèmes de foie.

L’artichaut dans votre assiette !

Il existe deux principales sortes d’artichauts en France : les blancs et les violets. L’artichaut blanc se décline sous de nombreuses variétés qui se reconnaissent par leur “gros” volume, comme le “Camus de Bretagne”. L’artichaut violet, quant à lui, s’identifie par sa couleur violette. La variété la plus connue est le violet de Provence, un artichaut petit et tout rond.

Dans la cuisine traditionnelle française, on consomme que le bouton floral de la plante : ces feuilles sont en réalité des « bractées ». En cuisine, on apprécie surtout le fond d’artichaut, qui n’est autre que le réceptacle floral et le cœur, qui correspond aux bractées les plus centrales. La base des bractées externes peut aussi se consommer. Ces bractées sont appelées à tort « feuilles d’artichaut ». On ne consomme cependant pas le foin, celui-ci correspond aux pétales des fleurs semblables à des poils, au cœur des capitules.

L’artichaut : comment le choisir et le conserver ?

Pour profiter de tous ses bienfaits, préférez les artichauts bien lourds et fermes, avec des feuilles très serrées et bien cassantes. Pour bien le choisir : observez-le ! Choisissez des têtes denses, avec des feuilles non tachetées et bien serrées voire même piquantes ! Une tige fraîche est colorée et légèrement humide, c’est d’ailleurs elle qui contribue à la conservation de l’artichaut ! Même si l’artichaut se conserve quelques jours, il est particulièrement fragile car ses atouts nutritionnels se dégradent très rapidement. Pour conserver votre artichaut un peu plus longtemps, vous pouvez le placer queues trempées dans de l’eau, comme on le fait pour les fleurs ! Une fois cuit, il doit être consommé dans les 24 heures sous peine de devenir toxique.

Les bienfaits de l’artichaut

L’artichaut est connu pour ses bienfaits sur le foie et la digestion. Il est également connu pour agir sur l'excès d’eau grâce à sa teneur en acide phénol, ce qui en fait une plante détox par excellence au même titre que le radis noir.

L’artichaut : un aliment détox

Venu de la naturopathie, les “détox” permettent de débarrasser l’organisme des toxines pour être en meilleure forme, en meilleure santé ou encore perdre du poids. Effectivement, certains facteurs comme une mauvaise alimentation, la pollution et le stress génèrent au quotidien des déchets et toxines qui encrassent l’organisme. Ils peuvent alors perturber le fonctionnement de votre organisme.

Les compléments alimentaires restent les produits phares pour éliminer les toxines accumulées et mettre le système digestif au repos tout en faisant le plein d’énergie et de vitalité. L’artichaut constitue un aliment détox à privilégier pour ses qualités nutritionnelles : vitamines A et B, du phosphore, des sels minéraux dont le manganèse, le potassium, le calcium et le fer. Nutritif, stimulant et dépuratif, il fait également partie de ces plantes traditionnellement appelées " dépuratives". Très utilisé donc pour les cures détox, il favorise l’évacuation des toxines en agissant sur un ou plusieurs de nos "émonctoires" tels que sont nommées les cinq principales voies d’élimination des déchets de l’organisme (peau, poumons, intestins, foie, reins). Le mélange de l'artichaut avec le radis noir est d’ailleurs principalement indiqué à la suite d’excès alimentaires ou pour une détox de printemps.

L’artichaut : la plante protectrice de notre foie

Organe le plus volumineux de notre corps, le foie remplit des fonctions vitales et indispensables à notre organisme. Véritable filtre, il a pour fonction de récupérer et éliminer de nombreuses toxines. Il assure ainsi le métabolisme des glucides, lipides et protéines. Mais, parfois, notre foie peut être surchargé par les toxines. Son fonctionnement peut alors être optimisé par des plantes telles que l’artichaut. Très riche en fibres, c’est un véritable allié pour la détoxification de l’organisme. Il contient de nombreux minéraux et vitamines, mais est aussi très riche en acide phénol qui possède un pouvoir drainant. L’un des principaux antioxydants de l’artichaut est un polyphénol nommé cynarine. La cynarine est un principe actif favorisant les fonctions du foie et de la vésicule biliaire. Concetré dans ses feuilles, il est notamment reconnu comme un stimulant du foie et est particulièrement utile en cas de congestion et de troubles hépatiques.

Un aliment qui aide à la digestion

De nos jours, les troubles digestifs sont fréquents et peuvent survenir à tout moment. Incommodants, ils peuvent être un véritable calvaire au quotidien. Souvent dû à une mauvaise alimentation ou des excès alimentaires, un simple repas trop copieux ou un peu de stress peut cependant être à l’origine de ces troubles. Ils sont reconnaissables par une sensation de “trop plein”, des brûlures d’estomac, des nausées, des vomissements ou encore des douleurs abdominales. En cas de problèmes de digestion, certaines plantes peuvent s’avérer très efficaces. Ce qui est le cas de l’artichaut qui possède de nombreuses propriétés qui ont de réels bienfaits pour la santé.

L’artichaut a également la propriété de faire augmenter la production de bile, ce qui facilite la digestion. En effet, la bile permet d'activer les mouvements intestinaux, contribuant à favoriser l'évacuation des matières fécales. Il est recommandé en cas de constipation passagère de mauvaise digestion des corps gras (graisses).

Très bon antioxydant, il participe ainsi à limiter les dommages causés par les radicaux libres. L’artichaut permet alors de régénérer les cellules hépatiques exposées à un surplus de toxines.

Il est également élevé en fibres, environ 35% de sa composition, des substances indispensables au bon fonctionnement de notre système digestif. De manière général, les fibres alimentaires facilitent le transit intestinal. La cynarine permet de soulager certains désagréments digestifs. L’artichaut est ainsi parfait pour prendre soin de votre ventre !

Rappelons tout de même que pour favoriser une bonne digestion, il est essentiel d'avoir une hygiène de vie adaptée et une alimentation variée et équilibrée.

Conseils d’utilisation

Bien que rempli de bienfaits, l’artichaut a également aussi ses contre-indications. Ainsi, il est à éviter en cas de régime dit sans Fodmaps pour le syndrome de l’intestin irritable. L'utilisation de l’artichaut doit être prudente voire contre-indiquée chez la femme qui allaite et en cas de fermentation intestinale. Il n’est pas recommandé en cas d'obstruction des voies biliaires ou en cas de calculs biliaires car l'artichaut stimule la fabrication de bile. L’artichaut est aussi déconseillé en cas de calculs rénaux en raison de sa richesse en oxalates ou en cas d'allergie à la famille des composées.



Voir ce produit

 

Références : Le petit Larousse des plantes qui guérissent

être rappelé