Laissez-nous un message

Panier Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

Quelles solutions naturelles en cas de perturbations hormonales ?

Publié le : 29/01/2020 09:35:21
Catégories : Conseils


ménopause

Le mot "hormone" est souvent utilisé comme une référence à l'humeur ou plus précisément à des sautes d'humeur telles que celles rencontrées par les adolescents ou les femmes enceintes, mais les perturbations hormonales peuvent survenir chez chacun d'entre nous, hommes et femmes.

Les hormones, qu’est-ce que c’est ?

Les hormones sont des substances naturelles sécrétées et libérées par les glandes endocrines. L’ensemble constitue le système endocrinien qui comprend l’hypophyse, la glande thyroïde et les surrénales mais aussi l’hypothalamus, les ovaires, les testicules et le pancréas.

Après avoir été véhiculées par le sang, les hormones interviennent à distance de l’endroit où elles sont sécrétées. Elles jouent un rôle de messager chimique et agissent sur le fonctionnement ou le développement des autres organes. Parmi elles, on retrouve notamment l’insuline, l’adrénaline, les hormones thyroïdiennes, la testostérone, les œstrogènes ou encore la progestérone… On en dénombre plus de 50 dans le corps humain.

Ces substances ont des fonctions essentielles et très variées. Elles se chargent, par exemple, de notre sommeil, notre croissance, notre digestion, notre comportement et nos émotions, nos pulsions sexuelles ou encore de la régulation du taux de glucose dans le sang et de la température corporelle.

Si leur fabrication par les glandes endocrines est enrayée ou modifiée, tout notre équilibre physique et psychique peut se retrouver perturbé.

Les désagréments de perturbations hormonales

Le dérèglement hormonal peut survenir à tout moment de la vie, quel que soit l’âge et le sexe de la personne concernée. Cependant, certains cas causent plus de risques de souffrir d’un dérèglement hormonal : les nouveau-nés, les adolescents, les femmes enceintes ou qui allaitent, les femmes en préménopause et ménopause (lien vers article ménopause)ainsi que les personnes âgées.

On parle de dérèglement hormonal quand il y a un bouleversement du fonctionnement des hormones. Les désagréments les plus courants du déséquilibre hormonal sont :

 

-        Une fatigue durable; (lien produit Tonique)

-        Des sautes d’humeur;

-        Une libido diminuée;

-        Un gain de poids ou au contraire une perte de poids

-        De la rétention d’eau;

-        Des problèmes de digestion;

-        Une chute de cheveux; (lien produit Cheveux et ongles)

-        Une frilosité excessive;

-        Une transpiration excessive;

-        Des insomnies;

-        Apparition de troubles de la vue;

-        Acné;

-        Dépression;

-        Changement d’appétit;

Ces perturbations hormonales peuvent engendrer de plus graves problèmes de santé sur le long terme.

Les causes des perturbations hormonales

La grossesse

Pendant une grossesse, les hormones s’activent. Ainsi, les œstrogènes et la progestérone sont produites en plus grande quantité pour le bon développement du fœtus. Cette hausse du taux d’hormones influe sur les humeurs de la future maman mais aussi sur la peau, les nausées, la sensibilité aux odeurs, les problèmes de circulation…

La pré-ménopause et la ménopause

La préménopause et de la ménopause sont aussi des périodes favorables aux dérèglements hormonaux. Cette étape physiologique dans la vie d’une femme chamboule véritablement les hormones. En effet, la chute de la sécrétion d’œstrogènes libérés par les ovaires provoque un déséquilibre hormonal. Cela a des répercussions sur la qualité de vie d’une femme de plus de 50 ans avec des désagréments plus ou moins intenses (bouffées de chaleur, déprime, troubles du sommeil, prise de poids…).

Le stress

En cas de stress, notre organisme sécrète différentes hormones afin de lui permettre de survivre face à des situations de danger. Chacune a un rôle bien spécifique. Par exemple, le cortisol est sécrété pour fournir de l’énergie alors que l’adrénaline va agir sur le rythme cardiaque et la respiration. Ces réactions sont physiologiques mais en cas de stress chronique et prolongé, la production de certaines hormones est modifiée ce qui peut donner lieu à l’apparition de maladies.

Une surcharge du foie

Le foie a, lui aussi, un rôle majeur dans la régulation des hormones. C’est notamment le principal organe de synthèse du cholestérol qui est lui-même le précurseur des hormones stéroïdes comme la testostérone.

Il régule les taux d'hormones en décomposant et en éliminant ces substances chimiques par les urines lorsqu'elles ne sont plus requises.

Ainsi, lorsque notre foie est surchargé, il n'assure plus ces différentes fonctions correctement ce qui peut provoquer un déséquilibre hormonal.

Nos solutions naturelles en cas de perturbations hormonales

Soigner son alimentation

Les petits dérèglements hormonaux peuvent être améliorés par l’alimentation. On ne le répètera jamais assez : une alimentation équilibrée est un allié de la santé. En effet, certains nutriments interviennent directement ou indirectement dans la production des hormones.

La vitamine B6

Elle contribue à réguler l'activité hormonale.Elle est essentielle à la production de divers neuromédiateurs ou hormones comme la sérotonine, dopamine, adrénaline, noradrénaline.

Attention au sucre

Au niveau des hormones pancréatiques, il est recommandé de limiter sa consommation en sucres rapides. Quand on mange du glucose, le pancréas augmente la sécrétion de l’insuline (hormone du sucre) pour stabiliser la glycémie (taux de sucre dans le sang). Mais si on mange trop de sucre, à force, le pancréas s’épuise et cela augmente les risques de diabète.

Le magnésium

En plus de sa longue liste de bienfaits pour la santé, le magnésium aide à équilibrer les hormones. Par exemple, il est essentiel au fonctionnement des glandes parathyroïdes.

Ce minéral aide également votre tube digestif à assimiler les protéines et les graisses qui sont nécessaires pour la production d'hormones saines. Enfin, le magnésium est un cofacteur de la production de sérotonine, qui nous rend déprimé lorsqu'on en est carencé.

Cependant, 70% des Français sont déficients en magnésium selon l’étude SU.VI.MAX. De manière globale, la qualité nutritionnelle de notre alimentation ne répond plus aujourd’hui aux besoins de l’organisme en magnésium. Heureusement, il existe des suppléments pour combler une déficience en magnésium (lien produit Anti-stress).

Plus de légumes verts

De par leur richesse en antioxydants, les légumes verts comme les épinards, le chou et les brocolis, luttent contre les radicaux libres qui sont néfastes pour les cellules du corps. En excès, ces composés peuvent entraîner certaines maladies mais aussi un déséquilibre hormonal.

De plus, leur vitamine C a une action favorable sur le taux de cortisol. Cette vitamine aide le corps à éliminer plus rapidement l’excès de cette hormone du stress.

Les oméga-3

En plus de leur effet cardioprotecteur, les omégas-3 contribuent au bon fonctionnement cérébral. Ils permettent d’aider à retrouver un équilibre émotionnel et nerveux. Ils contribuent à la sécrétion de la sérotonine, l’hormone qui régule notre humeur.

On en retrouve notamment dans les poissons gras du type sardine, hareng, saumon ; ou encore dans les huiles végétales comme l’huile de colza, de périlla de noix ainsi que dans les oléagineux ; noisettes, noix, amandes...

Les plantes à privilégier pour les troubles hormonaux pendant la ménopause

Parmi les solutions naturelles, on peut également compter sur les bienfaits des plantes pour un meilleur équilibre hormonal. Une grande variété d’herbes permet d’équilibrer efficacement les niveaux hormonaux de votre corps. Pendant des siècles, les femmes pré et post-ménopausées se sont tournées vers les plantes comme un moyen naturel de réguler les niveaux hormonaux de leur organisme.

En effet, certaines renferment naturellement des molécules végétales qui sont finalement très proches de celles sécrétées par l’organisme. On les appelle les phytoestrogènes, comme les isoflavones.

  • Le kudzu, légumineuse asiatique, est riche en isoflavones comme la génistéine, la puéramine, la daidzéine, la daidzine…Cette plante est traditionnellement utilisée pour réguler et atténuer les troubles liés à la ménopause (lien produit Ménopause).
  • Il en est de même pour le Houblon qui est connu pour sa teneur en principes hormonaux végétaux. Il est particulièrement recommandé pour le bien-être des femmes en période de ménopause.
  • Le Yam est également une plante riche en isoflavones. ll favorise la régulation du système hormonal et permet de combattre les bouffées de chaleur.

Avoir un bon sommeil

Avoir un bon sommeil est idéal en cas de perturbations hormonales. Effectivement, le sommeil régule le cortisol et la leptine (hormone de la satiété). Il agit également sur le bon fonctionnement de l'insuline. Un sommeil réparateur (lien produit sommeil) est nécessaire et indispensable pour assurer les fonctions métaboliques telles que la sécrétion de l’hormone de croissance.

Une activité physique

Vous savez probablement déjà, notre corps produit toute une collection d’hormones durant l’effort telles que les endorphines et la dopamine. Une activité physique régulière, de 20 à 30 minutes quotidiennement, augmente l’irrigation sanguine des différents organes et aide ainsi à régulariser la fluctuation des hormones y compris les hormones sexuelles.

De plus, l’exercice physique comporte un aspect psychologique important. Il permet ainsi de libérer le trop-plein d'énergie et/ou de créer de l‘énergie le cas échéant, réduisant ainsi l’hyper nervosité et les sensations de fatigue. Des exercices de relaxation tels que la marche ou la natation sont idéaux pour équilibrer le corps. Cependant, des exercices intenses tels que la course peuvent être préjudiciables lors du diagnostic d’un trouble. Choisir un exercice normalement relaxant et modéré est donc l’idéal en cas de perturbations hormonales.

sommeil

Voir ce produit

être rappelé