Laissez-nous un message

Panier Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

Repas de fêtes : comment éviter lourdeurs et ballonnements ?

Publié le : 21/12/2020 09:47:53
Catégories : Conseils


lourdeur repas
Ça y est ! Les fêtes de fin d’année approchent et on sent déjà la joie de retrouver nos proches pointer le bout de son nez. Il faut dire que ces dernières semaines ont eu leur lot de désagréments. Entre le confinement, les journées qui rétrécissent et le froid qui s’installe, on aurait bien besoin de retrouver l’ambiance chaleureuse des fêtes de fin d’année et de passer de bons moments entourés de nos proches. Qui dit fêtes de fin d’année dit aussi repas copieux. Des heures passées à table à ingurgiter des mets à la valeur énergétique dense, souvent riches en graisses ou/et en sucres, le tout accompagné d’alcool. Mais voilà, si l’impatience est au rendez-vous, il faut aussi penser à ménager son estomac afin d’éviter les sensations de lourdeurs et les ballonnements provoqués par ces repas un peu trop festifs à son goût. Existerait-il un moyen pour éviter les lourdeurs et les ballonnements d’après fête ? Suivez le guide.

Étape 1 : on prépare son estomac avant les fêtes

Avant d’attaquer les festivités, la première étape est de préparer son organisme. Contrairement aux idées reçues, il n’est pas question de se priver et d’entamer un régime hyper restrictif. En effet, se priver ne va faire que stimuler votre appétit. De plus, le corps va penser que vous traversez une période de jeûne et va s’adapter. Premièrement, il va baisser la dépense énergétique de base de votre organisme et deuxièmement, il va stocker plus facilement la nourriture qui lui sera apportée. Sans parler de la frustration qui vous poussera à manger plus que de raison. Le résultat, sera une prise de poids assurée au moment de passer à table à Noël. Et vous conviendrez que ce n’est pas le but. Bien sûr, on ne fait pas non plus le contraire en mangeant outre mesure. Il s’agit simplement de manger plus sainement. Au repas, on mise sur les végétaux qui vont favoriser la sensation de satiété et qui apportent des fibres utiles pour le système digestif. Les fruits et légumes vont aussi apporter vitamines et minéraux essentiels à notre organisme. On compte aussi sur les protéines de qualité, en évitant les viandes trop grasses à l’approche de Noël. On peut aussi consommer un peu de céréales à condition qu’elles soient complètes et que la quantité soit modérée. Durant cette période, l’idéal est de limiter les plats trop gras et/ou trop sucrés et d’alléger un petit peu son assiette. On bannit donc les plats préparés et les plats en sauce. On ne voudrait pas surcharger notre estomac avant même de commencer les repas de fêtes.

Dans un second temps, il est possible de préparer son système digestif. En effet, en prévention, on peut venir en aide à sa flore intestinale en lui apportant desfibres ou bien des probiotiques, pour le confort digestif. Enfin, le foie étant souvent mis à rude épreuve à ce moment de l’année, il est judicieux de lui offrir un peu de repos avant les fêtes et de le purifier avec pourquoi pas un programme détox

Étape 2 : Pendant les fêtes, on profite tout en maîtrisant

Pour bien gérer l’après il faut aussi savoir maîtriser le pendant. Rassurez-vous, il ne s’agit pas non plus ici de se priver lors des fêtes. Au contraire ! Durant cette période le maître mot est : profiter. En effet, on peut se laisser aller dans ces moments uniques de gourmandise et de partage, mais avec bon sens. Il y a quelques règles d’or à respecter pour éviter les sensations de ballonnements et de lourdeurs d’après fêtes.

Cela commence par des gestes simples comme par exemple tapisser son estomac quelques heures en amont des repas, avec une tisane ou un fruit, pour ne pas se jeter sur les petits fours.

Durant le repas, il est primordial de ne pas oublier de boire de l’eau. Souvent, à table, avec l’alcool, on a tendance à oublier de bien s’hydrater. Le problème, c’est que l’alcool déshydrate, provoquant une migraine le lendemain. Alors pour éviter ce désagrément, on pense à boire 1 à 2 verres d’eau entre chaque verre d’alcool.

En outre, tout cet afflux de nourriture alléchante nous pousse souvent à avoir les yeux plus gros que le ventre. Il est donc important de maîtriser les quantités. Il est préférable d’éviter de se jeter sur l’apéro ou de se servir plus que de raison en plat. De même, avant de se resservir, on réfléchit et on se demande si c’est réellement raisonnable.

Étape 3 : On gère l’après fête pour éviter lourdeurs et ballonnements

Toutes les bonnes choses ont une fin, les repas de fêtes sont finis et malgré tous nos conseils les excès ont eu raison de vous. Mais que faire pour limiter la casse ? Tout d’abord on reprend les bonnes bases avec une alimentation équilibrée. Après les fêtes, il convient de mettre de côté l’alcool, les sucreries, et tous les aliments trop caloriques, trop gras ou trop sucrés. Les féculents peuvent exceptionnellement être limités aussi pendant cette période. On évite la viande grasse et on privilégie le poisson, les œufs en encore la viande blanche. On se fait plaisir avec des fruits et légumes, bref, on mange plus léger pendant quelques jours. Le but étant de retrouver un certain bien-être digestif.

L’après fêtes, c’est aussi l’occasion de commencer une petite détox pour aider le foie à se purifier de tous les abus et ainsi éviter les inconforts. Une fois encore les plantes et actifs comme le radis noir, le citron, le bouleau ou encore le citrate de cholinepeuvent venir à notre secours.

Autre bon réflexe : l’activité physique, douce de préférence après les fêtes. Elle permettra ainsi de prendre l’air, de redonner un peu d’énergie et d’aider à éliminer les excès. Pensez ainsi à faire de la marche au moins 30 minutes par jour, notamment après les repas pour faciliter la digestion.

De quoi appréhender les repas des fêtes de fin d’année en toute légèreté !

être rappelé