Laissez-nous un message

Panier Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

Ventre gonflé, ballonnements, quoi faire ?

Publié le : 31/10/2019 11:52:57
Catégories : Conseils


ventre-plat

Repas copieux ou pris à la « va-vite », alimentation déséquilibrée, anxiété... De nombreuses situations perturbent la digestion et entraînent une sensation de «lourdeur» après les repas. Les ballonnements sont cependant plus fréquents chez la femme que chez l’homme. L’accumulation de gaz dans l’intestin grêle provoque une tension de l’intestin et ainsi, un gonflement de l’abdomen. Cette sensation de “ballonnements” ou de “ventre gonflé” donnent un certain inconfort intestinal, léger ou intense, avec parfois même des douleurs abdominales pouvant gêner le quotidien. Heureusement, des gestes simples et des solutions naturelles peuvent aider rapidement à retrouver un ventre plat

Les causes du ballonnement

Avoir un ventre gonflé ou des ballonnements fait partie des troubles digestifs fréquents, généralement sans gravité, et souvent associés à de mauvaises habitudes alimentaires ou à une mauvaise hygiène de vie.

L’alimentation

Certains aliments sont directement responsables de ballonnements. Les aliments gras, sucrés, épicés, alcool, café, etc. peuvent irriter le système digestif et causer des ballonnements abdominaux. La consommation d’aliments trop riches en glucides comme les féculents ou les pommes peuvent également provoquer des symptômes semblables à ceux du syndrome de l’intestin irritable. Ils engendrent des troubles intestinaux avec une production de gaz causée par la fermentation de ces glucides.

Si vous souffrez régulièrement de ballonnements, il est conseillé d’éviter entre autres, le brocoli, le chou, le navet, le chou de Bruxelles, le chou-fleur,… En effet, ces légumes donnent facilement des gaz intestinaux.

Même s’ils présentent de nombreux bienfaits pour la santé, les légumineuses (lentilles, pois ou encore haricots secs), occasionnent aussi un gonflement du ventre car ce sont des aliments fermentescibles.

Un régime alimentaire trop riche en fibres implique souvent des désordres digestifs. A l’inverse, une alimentation trop pauvre en fibres augmente le risque de constipation et du phénomène de ventre gonflé. Tout est une question d’équilibre !

L’aérophagie

L'aérophagie est le terme utilisé pour déterminer l’ingestion d’air dans l’estomac et dans l’œsophage. Manger trop vite et ne pas mâcher suffisamment a également tendance à provoquer des maux de ventre et des ballonnements. La mastication des aliments a ainsi son importance. Cela facilite le travail de digestion et limite ainsi le risque d’aérophagie. Il est d’ailleurs conseillé de prendre au moins 20 minutes pour manger.

Les chewing-gums peuvent aussi causer des ballonnements car ils font fonctionner l’appareil digestif « à vide ». L’air s’accumule ainsi dans le tube digestif, ce qui fait survenir des ballonnements. Tout comme les boissons gazeuses (eau gazeuse, sodas,…) qui libèrent du gaz dans le tube digestif provoquant un gonflement et contribuant à cette sensation de gonflements.

L’anxiété et le stress favoriseraient également les ballonnements car ils entraînent une contraction des intestins et de l’aérophagie.

Une mauvaise hydratation

Tout comme le corps s'accroche à la graisse lorsqu'on se lance dans un régime draconien, votre corps commence à retenir les fluides lorsqu'il est déshydraté. Et toute cette eau qui s'accumule dans le ventre provoque des ballonnements inconfortables.

Le stress

Le stress et l’anxiété constituent une cause moins connue de ventre gonflé mais pourtant courante. Le stress est un drôle de phénomène, néfaste pour l’organisme directement comme indirectement. Cela vaut aussi pour le système digestif. Lorsqu’il nous frappe durement, certains de nos organes réagissent en empêchant le sang de circuler librement dans la sphère digestive. Les conséquences se font alors sentir sur le transit. Les organes reçoivent moins de sang ce qui peut causer des nausées s’accompagnant de ballonnements et d’un ventre gonflé.

De plus, le stress et le comportement nerveux qui en découlent peuvent entraînent une ingestion d’air involontaire, ce qui ne peut qu’accentuer les différents troubles.

Les solutions contre les ballonnements

Allergies ou intolérances

Il existe de nombreuses astuces pour prévenir ou soulager les ballonnements. Mais avant toute chose, il est important de vérifier si vous n’êtes pas sujet à des allergies ou des intolérances alimentaires car elles sont relativement courantes et engendrent facilement un ventre gonflé. Si vous soupçonnez avoir une allergie alimentaire, il est important que vous consultiez un médecin ou un diététicien.

Certains aliments comme le lactose, le fructose, les œufs, le blé et le gluten sont souvent responsables de réactions allergiques ou d’intolérances. Continuer de consommer ces produits peut conduire à des problèmes digestifs (notamment un ventre et un estomac gonflés).

Soignez votre alimentation

Contrairement à ce que l’on croit, il est préférable de manger des légumes cuits plutôt que des crudités pour avoir un ventre plat. Effectivement, les fibres contenues dans les légumes seront plus ramollies et plus digestes après cuisson.

De même, certains aliments riches en fibres solubles aident à dégonfler un ventre rond comme les endives, les asperges et les courgettes.

Il convient aussi de réduire sa consommation de sucres rapides (bonbons, alcool, sodas…), et de privilégier les aliments à index glycémique bas.

En plus de soigner son alimentation, il est important de faire attention à sa façon de manger. Trop manger peut entraîner des ballonnements, il est d’ailleurs très courant de se sentir mal à l’aise après un repas copieux. Il est alors conseillé de manger de plus petites portions et de mâcher soigneusement et plus longtemps. Cela permet notamment de réduire la quantité d’air que l’on avale en mangeant.

Consommez plus de probiotiques et de prébiotiques

Nos intestins accueillent environ 100 000 milliards de bactéries, appartenant à 400 espèces différentes. Toutes ces bactéries ont un impact sur la santé. Elles digèrent la nourriture que nous mangeons, régulent nos hormones, éliminent les toxines et permettent également l’absorption des nutriments issus de la nourriture. Vous l’aurez compris, notre santé dépend donc du bon équilibre entre bonnes et mauvaises bactéries intestinales.

Les aliments fermentés sont ainsi bénéfiques pour votre santé et votre ventre. La fermentation est un processus qui consiste à exposer des aliments à des bactéries, des levures et des champignons afin d’en augmenter la durée de conservation. Les aliments fermentés tels que le yaourt, le chou cuit (choucroute), la kombucha ou encore le kéfir contiennent de bonnes bactéries. Ils apportent au système digestif des lactobacilles et des bifidobactéries déjà présents naturellement dans l’intestin, ce qui permet d’entretenir son microbiote intestinal.

En plus de consommer des aliments fermentés, il est recommandé de consommer plus de fibres, les fameux prébiotiques. En effet, ces fibres végétales, que notre corps n’est pas capable de digérer, vont servir de nourriture aux bactéries intestinales, ce qui favorise la santé intestinale et la diminution des troubles digestifs. Par conséquent, pour éviter les ballonnements abdominaux, il faut éviter de rompre l’équilibre de sa flore intestinale et lutter contre une dysbiose.

Pensez à vous hydrater

Pour dégonfler votre ventre, il est également conseillé de s’hydrater en commençant par boire de l'eau ou des tisanes à base d'anis étoilé. Veillez à boire assez d’eau de sorte à ce que les fibres puissent faire leur travail et à soulager les ballonnements. Diverses études démontrent qu'il faudrait boire environ 1,5 litre d'eau par jour, soit 8 verres quotidiens. L'eau est un besoin essentiel pour le corps, sa consommation est donc indispensable. 

Cependant, même si rester hydraté est essentiel pour éviter les ballonnements, il est important de surveiller ce que l’on boit. En effet la consommation de boissons alcoolisées peut être la cause d’un ventre gonflé, tout comme les eaux gazeuses.  

Plus tôt dans cet article, je vous ai expliqué que vous devez boire au moins 2 litres d’eau par jour.

Rester hydraté est effectivement essentiel pour éviter les ballonnements, mais il faut également veiller à bien choisir ce que l’on boit. Le mieux reste donc de boire de l’eau, éventuellement agrémentée d’un peu de citron, ou encore du thé vert.

Aidez-vous avec les plantes

Certaines plantes donnent un petit coup de pouce pour réduire les ballonnementsPar exemple, il est conseillé de se tourner vers les plantes à visée digestive dont certaines, dites carminatives, limitent la formation de gaz gastriques et intestinaux. Incontournables, l’artichaut, ainsi que le houblon sont traditionnellement utilisés en cas d’inconfort intestinal. La coriandre, la sauge, l’anis vert, l’angélique, le boldo ou encore la badiane sont aussi réputés pour soulager les lourdeurs digestives. De plus, toutes ces plantes sont très bien tolérées et ne provoquent pas d’effets secondaires si les conseils d’utilisation sont bien respectés.

Le charbon végétal est aussi réputé pour fixer les gaz et les toxines et ainsi lutter contre les flatulences.

Des enzymes digestives en cas de repas copieux

La digestion implique à la fois des actions mécaniques et chimiques. Un grand nombre de réactions chimiques sont activées par les enzymes digestives. Leur rôle est donc primordial pour faciliter la digestion et aider à réduire les ballonnements comme la papaïne, extraite de la papaye, ou la bromélaïne, extraite de l’ananas. Le calcium, même s’il est surtout connu pour contribuer à la solidité des os et des dents, il contribue aussi au fonctionnement normal des enzymes digestives. Il est donc important d’apporter suffisamment de calcium en cas d’inconfort intestinal.

Si ces désagréments digestifs sont fréquents et douloureux, il est conseillé d’en parler à votre médecin.



Voir ce produit

 

être rappelé